Madame, Monsieur,

La turbinoplastie est l’ablation chirurgicale partielle du ou des cornets inférieurs du nez.

Afin que vous soyez clairement informé (e) du déroulement de cette intervention, nous vous demandons de lire attentivement ce document d’information. Votre chirurgien est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

N’oubliez pas de dire à votre chirurgien les traitements que vous prenez régulièrement, et en particulier Aspirine, anticoagulants… N’oubliez pas de signaler si vous avez déjà présenté des manifestations allergiques, en particulier médicamenteuse. Enfin n’oubliez pas d’apporter, lors de l’hospitalisation, les documents médicaux en votre possession : prises de sang, examens radiologiques notamment.

BUT DE L’INTERVENTION

Vous présentez une obstruction nasale liée à une augmentation de volume des cornets inférieurs. L’échec des traitements médicaux et locaux conduit à vous proposer cette intervention. L’intervention a pour but d’améliorer la ventilation nasale en préservant au maximum les fonctions de la muqueuse nasale. Cette intervention n’a aucun effet sur l’écoulement nasal, ni sur les éternuements.

REALISATION DE L’INTERVENTION

L’intervention peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale. Il est de la compétence du médecin- anesthésiste-réanimateur, que vous verrez en consultation au préalable à l’intervention, de répondre à vos questions relatives à sa spécialité.

L’intervention s’effectue sans cicatrice extérieure, par l’intérieur du nez. Un méchage post-opératoire est parfois utile pour éviter le saignement.

La durée d’hospitalisation et les soins post-opératoires vous seront précisés par votre chirurgien (en particulier lavage des fosses nasales pour évacuer les croûtes secondaires au processus de cicatrisation).

RISQUES IMMEDIATS

Une hémorragie peut survenir.

RISQUES SECONDAIRES

La formation de croûtes est habituelle après l’intervention, responsable d’une sensation de nez sec. Elle nécessite des soins locaux prolongés.

Une obstruction nasale résiduelle est possible.

Un larmoiement, lié à une irritation des voies lacrymales, peut exister pendant quelque temps.

COMPLICATIONS EXCEPTIONNELLES  ET/OU GRAVE

Tout acte médical, investigation, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, recèle un risque de complication.

Une hémorragie nasale importante est exceptionnelle.

Une rhinite croûteuse avec obstruction nasale paradoxale peut exceptionnellement survenir dans le cadre d’un « syndrome du nez vide ».