Les sinus sont des cavités creusées dans les os de la face (Voir anatomie nez sinus). Ils se développent jusqu’à l’âge de 20 ans.  Seules des ébauches de sinus maxillaires et ethmoïdaux sont présentes à la naissance.sinusite-enfant-et-bebe

Le système immunitaire des enfants est immature et les infections du nez, des sinus et des oreilles sont  fréquentes, surtout dans les premières années de vie. Ces infections sont généralement virales et peuvent être favorisées par des allergies, la pollution, le tabagisme passif, le reflux gastrique, la carence en fer, la fréquentation d’une crèche, …

Jusqu’à l’âge de six ans on parle de rhino-pharyngites. Après six ans, on peut avoir des épisodes vrais de rhinosinusites.
La cavité sinusienne est tapissée de « peau » appelée la muqueuse. Cette muqueuse consomme de l’oxygène. Le sinus est connecté aux fosses nasales par un orifice qui lui permet de respirer et d’évacuer ses secrétions, le mucus.

La sinusite est souvent provoquée par un défaut d’aération du sinus qui s’enflamme. Le sinus ne respire plus et le mucus ne s’évacue plus dans le nez. Les microbes colonisent le mucus accumulé dans le sinus. On parle de sinusite infectieuse.

On distingue différents types de sinusites :
la sinusite aiguë inflammatoire liée à une mauvaise ventilation du sinus. Elle est en général secondaire à une congestion du nez (virus, allergie,…) qui provoque une obstruction du sinus et son inflammation.

la sinusite aiguë infectieuse fait suite à la sinusite inflammatoire. Les microbes venus du nez colonisent les mucosités

ethmoiditebloquées dans le sinus. Les microbes responsables sont des bactéries (pneumocoques, hémophilus influenzae, moraxella catarrhalis, streptocoques, staphylocoques,…), des virus ou plus rarement des champignons. Les sinusites

aiguës infectieuses peuvent durer jusqu’à deux mois et se répéter plusieurs fois par an. La sinusite ethmoïdale peut être sévère et impressionnante chez l’enfant. L’infection se développe au contact de la cavité où se trouve l’oeil. La paupière se met à gonfler. Il peut s’agir d’une urgence médicale.

la sinusite chronique, qui dure par définition plus de huit semaines ou récidive plus de quatre fois par an. Elle peut être causée par :
-une pathologie fonctionnelle mal traitée qui provoque une congestion du nez et bouche le sinus : rhinite allergique mal soignée, rhinite vasomotrice, tabagisme passif, reflux gastrique,…
-une anomalie anatomique : polypes, végétations, fente palatine, déviation de la cloison, tumeur nasale, présence de matériel de comblement dentaire injecté par erreur dans le sinus maxillaire…
-syndromes rares qui se caractérisent par un épaississement du mucus qui ne s’élimine pas dans les fosses nasales : mucoviscidose,…
-désordre immunitaire.

Symptômes des sinusitesSinusite-2

douleur ou pression faciale, majorée lorsque l’on se penche en avant. La localisation des douleurs varie en fonction du sinus atteint. Une sinusite maxillaire provoque des douleurs sous les yeux qui peuvent irradier dans les dents et la bouche alors qu’une sinusite frontale provoque des douleurs dans toute la région frontale.

congestion nasale, nez bouché, écoulement nasal jaunâtre

toux persistante

symptômes infectieux généraux, fièvre, fatigue, douleurs musculaires, gorge sèche,…
Traitement des sinusitesrhume

L’objectif thérapeutique est de réduire l’inflammation, d’éliminer l’infection, de vider les sinus et de rétablir une communication entre les sinus et les fosses nasales.

Les sinusites aigues inflammatoires se traitent par des décongestionnants.

Les sinusites aigues infectieuses sont sensibles aux antibiotiques associés aux décongestionnants. L’instillation d’eau salée dans les fosses nasales et l’usage du « mouche bébé » aident à la vidange du nez et des sinus.

Les sinusites chroniques sont traitées par l’utilisation quotidienne de sprays de corticoïdes dans le nez pour réduire l’inflammation. Les antibiotiques ne sont prescrits que lors des poussées infectieuses. Si les traitements médicaux ne parviennent pas à ventiler suffisamment les sinus dans les fosses nasales ou si les sinusites sont liées à des anomalies anatomiques, la chirurgie peut être indiquée.

La chirurgie sinusienne endoscopique qui se pratique via les narines (sans cicatrices) sous anesthésie générale est réalisée pour agrandir la communication entre le sinus et les fosses nasales en enlevant les structures qui l’obstruent : épaississement, polypes, cloison nasale déviée,…
Pour plus d’informations sur l’intervention, voir la fiche de consentement éclairé de la Société Française de Chirurgie Cervico-Faciale : chirurgie sinusienne endoscopique.