Pathologies de l’oreille moyenne Nouméa

Le Tympan est une fine membrane qui sépare l’oreille externe de l’oreille moyenne.Il a un aspect de papier gras, translucide et laisse deviner une cavité derrière lui.

tympan-normal

 

La perforation du tympan peut survenir suite à une otite moyenne aigue, un traumatisme du tympan ou un dysfonctionnement chronique de la trompe d’Eustache.

L’otite moyenne aiguë perforée est une infection de l’oreille moyenne, qui se remplit de pus et forme un abcès qui perfore le tympan pour s’évacuer vers l’extérieur.  Le tympan cicatrise généralement rapidement sans séquelle.

Une perforation traumatisme du tympan fait suite à un coup sur CSOM1l’oreille, une plongée sous marine, un nettoyage excessif des conduits d’oreille,…Le tympan cicatrise généralement rapidement sans séquelle.

Un dysfonctionnement chronique de la trompe d’Eustache provoque une dépression continue dans l’oreille moyenne, qui à la longue détruit la composante fibreuse du tympan qui peut s’invaginer en une poche de rétraction ou se perforer.

La perforation du tympan altère la transmission des vibrations sonores et provoque généralement une baisse de l’audition.

Le tympan est une barrière qui sépare l’oreille externe septique (qui contient des microbes) de l’oreille moyenne stérile (sans microbes). Lorsque la tête est immergée, l’eau rentre dans les conduits auditifs. L’eau charrie des microbes qui passent dans l’oreille moyenne, stérile, via la perforation. Les microbes peuvent provoquer une infection de l’oreille moyenne qui s’écoule par la perforation.

Le tympan est constitué de trois couches. Une couche de peau à l’extérieur, qui prolonge la peau du conduit auditif, une couche fibreuse qui lui donne sa rigidité et une couche muqueuse  à l’intérieur, qui prolonge la muqueuse de l’oreille moyenne. La peau se différencie de la muqueuse, qui est la « peau » retrouvée dans la bouche, le nez, le vagin,… parce que contrairement à la muqueuse, la peau fabrique des cellules mortes qui s’accumulent, protègent la peau vivante et finissent par tomber.

Le tympan, s’il est soumis à une dépression dans l’oreille moyenne par mauvaise ventilation de celle-ci, subit une aspiration continue dans l’oreille moyenne. A la longue, le tympan peut se perforer si ses trois couches se déchirent ou peut s’invaginer si seule la couche fibreuse se déchire. On parle alors de poche de rétraction. poche de rétractionLa poche de rétraction rentre dans l’oreille moyenne et peut se coller à un osselet ou rentrer profondément dans l’oreille moyenne ou son prolongement, la mastoïde qui est un os creux qui se trouve en arrière de l’oreille. Cette poche de rétraction fait entrer de la peau dans l’oreille moyenne où rien n’est prévu pour évacuer les peaux mortes. Celles-ci s’accumulent et fabriquent un kyste de peau morte appelé cholestéatome .cholestéatome Il est généralement colonisé par des microbes et a une action destructrice sur les structures environnantes, osseuses, ossiculaires.

Le cholestéatome peut également compliquer une repousse de peau du conduit vers l’oreille moyenne à travers une perforation tympanique.

Le traitement de ces pathologies de l’oreille moyenne est chirurgical. On parle de tympanoplastie.

La tympanoplastie est une chirurgie du tympan ou de l’oreille moyenne qui se fait sous anesthésie générale et qui dure de 30 minutes à une heure et demi. Elle se fait en hospitalisation de jour, par une cicatrice derrière le pavillon de l’oreille. Un pansement résorbable est glissé dans le conduit auditif en fin d’intervention. Il doit être imbibé deux fois par jour de gouttes antibiotiques (oflocet) pendant un mois jusqu’à sa résorption complète. Pendant ce mois, l’audition n’est pas bonne puisque le conduit de l’oreilles est bouché. Les fils utilisés pour la cicatrice sont également résorbables.  Il faut les enduire de crème antibiotique matin et soir pendant deux semaine. Il est interdit d’immerger sa tête sous l’eau durant la période cicatricielle, et ce, jusqu’à la consultation de contrôle qui a lieu un mois après l’intervention.

En cas de perforation tympanique simple ou dans certains cas de poche de rétraction, une greffe prise autour d’un muscle ou autour du cartilage du pavillon de l’oreille est mise en place sous le tympan pour favoriser sa cicatrisation. En cas de cholestéatome, la chirurgie est plus compliquée et nécessite parfois de nettoyer l’os qui se trouve derrière l’oreille, la mastoïde, qui peut-être envahi par le cholestéatome. Un scanner permettra de le diagnostiquer.
Pour plus d’informations sur l’intervention, voir la fiche de consentement éclairé de la Société Française de Chirurgie Cervico-Faciale :  tympanoplastie simple et tympanoplastie compliquée.